fbpx
Back to the blog Films qui font réfléchir : le Top 10 sur Netflix
On avril 23, 2019


Fatigué(e) de regarder des films qui n’apportent aucune réflexion? Quels sont les films qui font vraiment réfléchir sur Netflix?

Il est vrai que la complexité d’un film est difficile à déterminer. Elle se caractérise en générale par un monde d’une réalité distordue qui contraint le spectateur à se questionner. De fait, la proximité avec la réalité est très certainement la raison qui entraiîne une remise en question.

En réalité, les drames de science-fiction compose la majeure partie de ce top, qui se veut exhaustif.

Voici donc les 10 films qui en plus de faire réfléchir, sont disponibles sur Netflix.

#10 Will Hunting


Will Hunting n’est peut être pas le premier film auquel on pense lorsque l’on parle de « films qui font réfléchir ». Néanmoins, il mérite sa place dans ce top et ce, pour différentes raisons.

L’histoire

En dépit d’un scénario complexe, toute réside en réalité dans le personnage de Will. Simple homme de ménage de la banlieue sud de Boston, il possède une intelligence hors du commun. De surcroît, Will est avant tout un rebelle. En effet, ce dernier a arrêté l’école et préfère trainer dans les bars avec ses comparses. Un beau jour, alors qu’il fait le ménage au Massachusetts Institute of Technology, il ne peut s’empêcher de résoudre une équation posée sur un tableau.

En réalité ce qu’il vient de faire va le propulser malgré lui vers un avenir différent. Repéré par le professeur Lambeau, son destin va vraiment basculer lorsqu’il rencontre Sean Maguire, ancien camarade de Lambeau. Will traine au fond de lui un profond mal-être qui l’empêche de mettre son intelligence au service du bien.

D’une part une bataille psychologique, ce film remet en question les préceptes établis et se pose en faveur de la lutte des classes. Écrit par Matt Damon et Ben Affleck, il sont également mis en avant en tant qu’acteurs. Par ailleurs, Robin Williams complète le casting.

Réalisé par Gus Van Sant, ce film connait un franc succès à sa sortie en 1997.

#9 Les Évadés

C’est avant tout une oeuvre unique dans son genre, adapté du roman de Stephen King. En vérité, celui-ci a bien sa place parmi les films qui font réfléchir. Le réalisateur Frank Darabont, propose une remise en question sur de nombreux aspects de la société. Dans cet esprit, Tim Robbins (Andy Dufresne) donne parfaitement la réplique à  Morgan Freeman (Red).

L’histoire

Andy Dufresne est un banquier condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme. Bien qu’innocent, il est reclus dans la prison la plus sévère de l’état du Maine. Se lance alors une lutte pour faire valoir ses droits et faire entendre la vérité sans jamais perdre espoir. D’une certaines manière, c’est également un combat contre les injustices qui y règnent.

En plus d’être inspirant, ce drame est une source de motivation. Par ailleurs, il insiste également sur le fait qu’il ne faut jamais rien lâcher. La sensibilité dont fait preuve Andy est également à souligner. Son combat vers la liberté passe par des gestes forts, qui font de lui un personnage doté de profondes valeurs humaines. En outre, ce film rappelle que seul le bien et l’amitié triomphe de la haine lorsque l’adversité fait rage.

#8 La Ligne verte

Comment parler de films qui font réfléchir sans évoquer La Ligne verte? Du même réalisateur que Les Évadés, c’est également une adaptation du roman de Stephen King. Ce film policier et à la fois fantastique, dépeint une sinistre réalité des prisons et plus précisément du couloir de la mort en 1935.

L’histoire

Paul Edgecomb (interprété par Tom Hanks) est le pensionnaire d’un établissement pour centenaires. Un jour, alors qu’il est plongé dans ses anciens souvenirs il se remémore ses années au pénitencier de Cold Mountain. Et pour cause, il accueillait à cette époque un détenu du nom de John Coffey (interprété par Michael Duncan) accusé du viol et de l’assassinat de deux jeunes filles. Ce personnage intriguant va finalement se lier d’amitié avec Edgecomb.

Le film, qui dure plus de trois heures, a pour objectif de retranscrire la réalité de l’attente dans le couloir de la mort. D’autre part, la proximité et le l’affection qui lient les détenus aux gardes de la prison montre la sombre fatalité de la peine infligé par une mort certaine. En effet, plus synonyme d’infortune que d’espoir, ce film n’a pas vocation à rendre heureux et son visionnage vous bouleversa plus qu’autre chose.

Bien que mal accueilli par la critique à sa sortie en 2000, il n’en reste pas moins une référence, notamment par son caractère fantastique.

#7 The Truman Show

Bien qu’habitué des comédies, Jim Carrey apprécie envoyer des messages forts tout en plaisantant, c’est ici le cas dans The Truman Show. C’est le caractère dramatique et une approche science-fiction, qui permet d’affirmer qu’il fait bien partie de ces films qui font réfléchir.

L’histoire

L’intrigue se déroule dans la station balnéaire de Seahaven, où Truman Burbank, mène une vie paisible. Cependant, le côté parfait des choses qui l’entourent : le sourire de sa femme, ses voisins, l’oblige à se poser des questions. Le bonheur dans lequel il est immergé est-il artificiel? Il a également l’impression d’être constamment observé. C’est dans cet atmosphère où il étouffe, qu’il décide d’aller à contre-sens de son train-train quotidien.

Remettre en questions nos habitudes ainsi que notre bien-être, c’est le message que fait passer Peter Weir. Sommes-nous les pantins d’un monde parallèle où l’univers est d’une toute autre réalité? Dans le même temps, cette comédie-dramatique remet en question la société américaine, et prouve que le bonheur ne se trouve pas uniquement là ou on peut le penser. En résumé, la recherche du bonheur est incompatible avec la perfection.

#6 Her

C’est sans doute l’une des histoires qui fait couler le plus d’encre et qui de fait, a sa place parmi les films qui font réfléchir. Il s’agit également d’un des films les plus esthétiques. Clivant à souhait, Spike Jonze défraie la chronique et divise la presse sur ce scénario magnifiquement réalisé. Effectivement, ce drame également issu de la science-fiction, vous entraîne dans un univers spécial où vous n’avez que deux options : y adhérer ou tout rejeter en masse. Vous l’aurez compris, pas de demi-mesure.

L’histoire

Tout d’abord, l’oeuvre de Jonze aborde une partie délicate de notre avenir; le future des relations amoureuses en 2025. En ce qui concerne la distribution, Joaquin Phoenix incarne Theodore Twombly, un écrivain qui rédige des lettres (amoureuses, familiales etc…) pour un site web. Ce dernier souffre particulièrement de sa récente rupture amoureuse d’à peine un an. Ne supportant plus la solitude, il souhaite passer à autre chose mais n’arrive pas à faire le deuil de sa précédente relation. Un jour, alors qu’il installe un nouveau système d’exploitation sur son mobile, il découvre une intelligence artificielle hors du commun avec qui il débute une relation particulière. Scarlett Johansson prête sa voix à Samantha, la fameuse voix du système d’exploitation OS1.

Surprenant et audacieux dans son interprétation, ce sont également les mots qui viennent pour qualifier ce film, lors du premier visionnage. Il est tout à fait compréhensible de ne pas adhérer à cette fiction, qui peut sembler éloigner de la réalité. En vérité, une ouverture d’esprit est nécessaire pour entrer complètement dans l’intrigue. Toutefois, on recommandera ce film à un public averti, assez ouvert d’esprit pour comprendre une relation amoureuse 2.0.

#5 Sixième Sens

Sixième sens est très certainement l’un de ces films qui font à la fois réfléchir et se poser des questions. En plus d’aborder un sujet sérieux, l’aspect irréel rajoute un intensité supplémentaire qui tire le film vers une autre dimension. Les performances de Haley Joel Osment dans le rôle du petit Cole Sear impressionnent. De toute évidence, il est vraiment dans la peau de son personnage et délivre une interprétation aussi touchante que saisissante.

L’histoire

Tout débute avec Cole, ce petit garçon de huit ans qui a sans cesse des visions d’esprits menaçants. Hanté par ces fantômes qu’il aperçoit à tout moment de la journée, il est prisonnier de lui-même. En effet, littéralement habité par ces apparitions, il se referme de plus en plus, par peur que d’autres enfants découvrent son secret. Un jour, il fait la connaissance d’un psychologue avec qui il commence à entretenir un relation particulière. La lourdeur du secret que porte Cole n’a d’égal que le message qui ressort de ce drame aux allures de thriller. À ce propos, la dualité avec laquelle joue habilement M. Night Shyamalan entre schizophrénie et fantasme, envoie un message fort. Il est possible de se plonger dans la psychologie d’un personnage en difficulté émotionnelle.

#4 L’étrange histoire de Benjamin Button

Le titre en lui-même est une énigme pour n’importe quel néophyte à la recherche de films qui font réfléchir. L’inversion de la temporalité est ce qui caractérise ce drame fantastique de David Fincher, adaptation d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald. À priori, le titre peut paraître long et décourager, si vous cherchiez la perle rare. Mais c’est en réalité une pépite qu’il ne faudrait manquer dans aucun cas.

L’histoire

Tout commence en 1918 à la Nouvelle-Orléans, où un homme naquit à l’âge de 80 ans. Son nom : Benjamin Button (interprété par Brad Pitt). Ce dernier vit les derniers moment de sa vie comme c’était les premiers. En effet, Benjamin commence sa vie en tant que pensionnaire dans une maison de retraite. Au fil du temps, il découvre les joies de la jeunesse, ses premiers amours, ainsi que la santé. La vision de ce film touche toutes les générations et c’est ce qui le rend unique. Penser l’avenir comme un retour vers le passé est troublant, comme si nous marchions vers un destin tout tracé. D’autre part, on soulignera la comparaison qui est faite entre la naissance et la mort. Entre ces phases de vieillesse et de l’enfance, l’Homme a besoin d’assistance.

Il est possible que vous ressortiez bouleversé.e de cette histoire, néanmoins, le réalisme du film garantie son succès, notamment au niveau visuel. En vérité, Brad Pitt a été réduit de manière artificiel grâce aux effets spéciaux en plus d’être vieilli.

#3 Inception

Certainement l’un des plus attendus de ce top des films qui font réfléchir. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’il figure sur le podium.

Inception a fait près de 828 millions de dollars de recettes au box-office. Soit la plus grosse performance financière pour C.Nolan, après The Dark Knight et The Dark Knight Rises (respectivement $1,005 et $1,085 milliards).

Avant même de comprendre l’histoire, au casting composé en majorité de grands noms. On y retrouve notamment Leonardo Di Caprio, Marion Cotillard, Ellen Page, Cillian Murphy, Michael Caine, Joseph Gordon-Levitt, Tom Hardy.

L’histoire

D’entrée de jeu le cadre est posé, le spectateur est plongé dans l’intrigue sans vraiment savoir où il atterrit. Cela peut être perturbant dans un premier temps, c’est pourquoi il faut d’emblée se concentrer. Un temps d’adaptation est nécessaire avant de comprendre que le récit oscille entre rêve et réalité. En effet, on découvre rapidement Dom Cobb, un voleur de rêves expérimenté dans l’art de l’extraction, technique complexe qui consiste à récupérer des informations confidentielles, tout en plongeant un sujet dans un rêve. N’étant pas conscient qu’elle est en train de rêver, la victime peut faire des révélations compromettantes. C’est la mission que doit réaliser Cobb, s’il veut protéger sa famille, puisqu’il est devenu un fugitif recherché dans le monde entier. Cette ultime mission est la plus risquée, car les rêves s’entremêlent, ce qui peut perturber l’équilibre.

Il est vivement recommandé de le voir plus d’une fois

Haletant, est sûrement le terme qui qualifie le mieux ce thriller de science-fiction. L’enchevêtrement des actions ne laisse aucun répit et la compréhension n’est pas totale au premier visionnage. Il est vivement recommandé de le voir plus d’une fois afin de saisir de manière totale l’intrigue. En outre, l’atmosphère surréaliste autorise de nombreuses questions sur notre réalité. Sommes-nous les acteurs de nos rêves? Y’a-t-il un monde artificiel dans lequel se retrouver? Ces questions sont renforcées par l’humeur ambiante du film amenées en partie par le compositeur Hans Zimmer.

En résumé, Inception (du latin inceptio qui signifie le commencement) a toutes les cartes en main pour séduire un large public amateur de complexité.

#2 Interstellar

Un deuxième film de Christopher Nolan pour le top 3, est-ce vraiment raisonnable me diriez-vous? Oui. Interstellar est un chef-d’oeuvre à la fois visuel et auditif. En castant cette fois-ci des acteurs différents, tels que Matthew McConaughey, ou encore Anne Hataway, tout en conservant Michael Cainele réalisateur décide de relever un nouveau défi et c’est une réussite. En vérité c’est l’aboutissement d’un film de science-fiction dont l’ambition dépasse de loin les attentes règlementaires.

L’histoire

Ce drame se résume principalement au voyage d’explorateurs au sein d’une faille temporelle située dans l’espace. Le but de l’expédition est de repousser les limites humaines, dépassant largement l’entendement général. En vérité, ce film bouleverse. On ne sait plus vraiment où se situer, entre lois de la physique et réalité humaine, on est dépassé. À la vitesse de la lumière le temps ne s’écoule pas de la même manière sur Terre et dans l’espace, c’est la triste réalité à laquelle doit faire face Cooper (Matthew Mc Conaughey). De surcroit, assister au vieillissement de ses proches n’est certainement pas pas la meilleure des façons de vivre un voyage spatial pourtant majestueux. Au final, opposer découvertes scientifiques et humanité, crée un mélange qui détonne, offrant un spectacle indescriptible.

L’émotion est plus qu’au rendez-vous, notamment par le lien qu’entretient Cooper avec sa fille. La relation père/fille apporte une corde sensible dans ce doux paysage planant de l’espace

Pour couronner le tout, l’aspect visuel est sublimé par le génie de Hans Zimmer, qui réussit une nouvelle fois, à homogénéiser les plans lunaires avec sa BO envoutante. Pour sur, ce film vous fera voyager en plus de vous faire comprendre les contraintes liées au temps qui passe.

#1 Mr. Nobody

Mr. Nobody est un film dont le sens est difficile à saisir, divisant la presse au moment de sa sortie mais poussant la réflexion à son paroxysme. En réalité, la thématique abordée est dérangeante, obligeant tout un chacun à remettre en question sa propre existence. Effectivement, il est plus simple de tout nier en bloc et ne pas affronter la vérité, mais ce n’est pas le choix qu’a fait le réalisateur belge Jaco van Dormael.

L’histoire

Par ce drame oscillant entre fantastique et science-fiction, on entre ici dans un univers surprenant composé de flash-backs continus dont le but est de saisir le sens de la vie de Nemo Nobody.

On le retrouve au début de l’histoire dans un lit d’hôpital, âgé de 118 ans, où il est interrogé par des journalistes sur l’origine de son existence. Nemo (interprété par Jared Leto) raconte mener une vie où il est tiraillé par ses choix . En réalité, il n’arrive pas à choisir entre en sa mère et son père lorsque ces derniers divorcent. Doit-il aller partir vivre sa mère au Canada ou rester avec son père en Angleterre; de ce choix va dépend toute sa vie. Il décide de ne pas choisir et vivre comme bon lui semble, c’est-à-dire plusieurs vies à la fois. Cependant, de nos choix découle nos actions; à l’instar de Matrix qui choisit entre la pilule rouge et la pilule bleue. C’est en cela qu’il est Mr. Nobody, seule et unique personne mortelle encore en vie dans un monde d’immortels en 2092.

On peut également évoquer l’aspect philosophique du film qui le propulse littéralement vers une autre dimension. La thématique abordée est celle de l’effet papillon, théorisé par Edward Lorenz: « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? ». Tout repose sur ce précepte, qui est ici comparé à la force d’une décision d’un individu par rapport à son avenir. Renoncer à sa destiné ou tenter de la modifier selon ses envies, à ses risques et périls, ceci est une question délicate.

Le style

En dehors, de la complexité apparente de la thématique, on remarque le soin particulier apporté au style, notamment sur les plans larges. L’harmonie des couleurs ainsi que la symétrie presque parfaite, bonifie le visuel, renforçant d’autant plus sa crédibilité.

Mr.Nobody, un film qui fait réfléchir
L'harmonie des couleurs et de la symétrie
L’harmonie des couleurs et la symétrie

Au final, c’est un script inattendu qui retourne complètement la tête, l’esthétisme apporté aux plans joue un rôle déterminant et renforce d’autant plus sa complexité. C’est par ces différentes raisons que Mr. Nobody est le choix numéro 1 parmi les films qui font réfléchir.

Et vous quelle est votre sélection de films qui font réfléchir sur Netflix (et hors Netflix)? Vos réponses en commentaires

Envie de savoir quels films regarder à plusieurs? Il suffit de s’inscrire à la version Beta de notre application.

           
Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn

Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *